logo
steve@campioni.fr
Poursuivre le dialogue

Le flat design est mort, vive le material design.

material design e-commerce

Le flat design est mort, vive le material design.

L’e-commerce est un secteur en perpétuel changement et il est parfois complexe pour un web designer de prévoir ce que seront les tendances graphiques de demain. Ce qui semble être le net plus ultra aujourd’hui peut devenir totalement has been le lendemain. Pour rester en avance dans le monde extrêmement changeant du commerce électronique, il est important de ré-inventer sans cesse le graphisme web de son site pour garantir une merveilleuse expérience client (on parle d’UXpour User eXperience et de CX pour Consumer eXperience). Alors que faire pour rester dans la course ?

1 • Commencer par le material design

​C’est Google qui a parlé de Material Design pour la première fois en juin 2014. L’idée était de créer un langage visuel simple en permettant une expérience agréable et uniforme sur l’ensemble des dispositifs tels que les ordinateurs, les mobiles et les tablettes. Deux ans plus tard, cette nouvelle forme de design est de plus en plus populaire dans le monde entier. Tout laisse à penser que cette évolution épurée perdurera, au moins dans un futur proche. Le principe ? Unifier les formes, les couleurs tendance, les typographies, insérer des espaces blancs, tout en insinuant une hiérarchie dans les modules. Mais ne nous y méprenons pas. Appliquer le material design au e-commerce est une tâche particulièrement ardue, surtout pour les e-commerçants qui ont un catalogue avec une grande quantité d’articles dans des familles de produits hétérogènes. Néanmoins, ce travail est une étape qu’il ne faut pas négliger : 93% des acheteurs en ligne considèrent l’expérience visuelle comme l’élément clé dans leur décision d’achat. Pour vous donner un exemple, le site PA Design a parfaitement réussi la transformation.

PA material design

2 ​• Innover avec des menus cachés

En e-commerce, les menus étaient tellement apparents qu’ils captaient toute l’attention de l’utilisateur. Mais cela, c’était avant. Aujourd’hui, on ne rend pas les menus visibles par défaut. Car l’internaute sait où les trouver. A l’origine, il fallait chercher une astuce pour les insérer sur des petits écrans mobile en ayant en tête le caractère intuitif de l’exercice. Le site anglais House of  Fraser a par exemple réduit son menu à 2 onglets texte, Shop by department et Shop by brand. Ainsi, on gagne de l’espace pour d’autres zones comme la recherche, la création de compte, les services à valeur ajoutée de la marque, la réassurance, …

menu e-commerce

3 • A fond sur le responsive

Le web design doit être créé pour un affichage sur des écrans très larges mais aussi sur des écrans de smartphones et sur des tablettes ; c’est cela le responsive : un basique et une nécessité. De plus en plus, les utilisateurs font du shopping en ligne depuis tous les écrans, même la télévision. 75% des utilisateurs quittent un site lorsqu’il n’est pas adapté aux téléphones mobiles et dans le même temps, 32% des internautes font du shopping sur des appareils dont les écrans sont au moins supérieurs à 1920 pixels. Il n’y a donc pas de compromis possible : seul le responsive design peut répondre à cette double problématique. Les sites de luxe ou de prêt-à-porter comme Burberry l’ont très bien compris.

responsive design

4 • Travailler le storytelling

En 2016, les sites e-commerce ont besoin de se démarquer. Et le storytelling est un formidable moyen de montrer sa différence. Posez-vous les bonnes questions pour y parvenir : à qui vous vous adressez ? Parlez vous bien avant tout de vos clients et pas seulement de vos produits ? Quelle histoire proposez-vous à vos clients lors de leur expérience sur votre site ? Rassurez-vous suffisamment vos clients ? Racontez-vous votre histoire sur les réseaux sociaux dans une démarche participative ?

​Et c’est en répondant à ces questions que vous créerez de l’émotion. L’histoire que vous allez raconter n’est pas seulement de la création de contenu, c’est aussi le lien entre votre site et vos utilisateurs. Et c’est cela qui va générer de la confiance et augmenter vos ventes. D’ailleurs, le site français de sports de plein air Snowleader en est un formidable exemple.

storytelling e-commerce

5 • Insérer de grandes typographies

La tendance est aux écritures larges et visibles. Une grande typographie fait non seulement partie de l’image de votre marque, mais elle améliore aussi le confort pour les yeux. Sans oublier que cette dernière doit aussi être responsive : lisible sur tous les écrans, quelle que soit la taille.

6 ​• Utiliser les fonds d’écran imposants

Les fonds d’écran doivent également être de grande taille. Ils s’adapteront d’autant mieux à tous les écrans. Et puis ils donnent un look beaucoup plus sexy à votre site e-commerce. De grandes photos de qualité, d’ambiance ou en situation, influent sur le désir de l’utilisateur à acheter les produits. Le site de mode masculine Calvin Klein en a compris l’intérêt.

Les vidéos sont également essentielles, à condition qu’elles soient réalisées de façon professionnelle et qu’elles participent au storytelling de votre site. 58% des internautes estiment qu’un site e-commerce qui publie des vidéos est plus fiable.

e-commerce

Note
[Total: 0 Note moyenne : 0]

Un 1er avis ?

Donnez votre avis